Ce à quoi on réfléchit en premier quand on prévoit l’édition suivante du Brussels Games Festival, c’est le thème. En 2016, c’était l’accessibilité au jeu et par le jeu que nous voulions mettre en avant. En 2017, c’était la diversité présente (ou non) dans le jeu au travers de quatre axes : le genre, le handicap, l’intergénérationnel et les différences culturelles et ethniques. Cette année, en 2018, le thème choisi était l’apprentissage ou comment on peut jouer en apprenant et apprendre en jouant.

Une fois que ce thème est choisi, il faut le développer selon différents axes pratiques. Chaque année, nous avons une publication qui reprend une quinzaine d’articles (2017), une exposition, les moments d’échange entre professionnels et des vidéos, le tout centré autant que possible sur la thématique.

Cette année, c’est la même chose. Depuis le mois de novembre, nous travaillons là-dessus. Avec une revue enrichie cette année de fiches pédagogiques. Avec une exposition didactique mais aussi une mise en avant du jeu Feelings qui permet de s’exprimer sur ses émotions. Avec des vidéos « made in Brussels » et « made in Belgium » (publiées sur Facebook et Youtube depuis quelques semaines) sur des initiatives belges autour de l’apprentissage et de la dimension pédagogique et culturelle du jeu.

 

Premier panneau de l'exposition didactique

 

Et avec des ateliers et conférence organisés pendant le festival. Voici un petit programme plus en détail de ce qui est proposé.

Des jeux éducatifs pour adulte ?
Atelier, samedi de 13h30 à 14h30

Dans nos sociétés, on associe encore souvent le jeu au divertissement et à l’enfance. Pourtant, dans bon nombre de cas, jouer développe des compétences, propose une plus-value au niveau pédagogique et touche un large public, allant de l’enfant à l’adulte.
Est-ce que la vision des jeux d’aujourd’hui impacte son utilisation d’un point de vue pédagogique ? Proposer d’apprendre en jouant nuirait à la crédibilité d’un apprenant ? A mon âge, puis-je encore apprendre en m’amusant ? Et puis quels pourraient être les types de jeux utilisés ?
Les jeux en ligne, les jeux de société, les jeux vidéo, les serious games ?

Quel jeu dans les écoles ?
Atelier, samedi de 15h00 à 16h00

Apprendre à jouer ou poser un nouveau regard sur le jeu. Nous vous proposons de réfléchir sur les stratégies de jeu et sur l’intérêt des jeux dans l’apprentissage. Pour cela, deux activités où le jeu sera au centre de chaque table. La première activité est une réflexion sur les stratégies de jeux. Après avoir découvert le jeu, vous allez devoir réfléchir aux stratégies qui peuvent être mobilisées à l’aide d’une grille de lecture basée sur les intelligences multiples. Vous allez devoir jouer et discutez.
Après débriefing, vous plongerez dans une seconde activité. Il s’agira de porter un regard nouveau sur certains jeux : de les différencier, de les classer en fonction d’un critère. A vous de trouver le bon !

Barbie en tenue de camouflage
Conférence Gesticulée, samedi de 17h00 à 18h30

Barbie en tenue de camouflage, ce serait comique tiens ! Oui mais … rose la tenue ! Ben parce que Barbie est une fille. Du coup elle préfèrera une robe. Une robe rose de camouflage. Mais pour camoufler quoi? Des rondeurs ? A d’autres !
Cette conférence propose une exploration de la question du genre par le biais du jeu. Quel rôle peut bien avoir le traitement du genre par les jouets, les jeux de société ou encore les jeux vidéo ?
De et par Virginie Tacq, médiatrice ludique et gamedesigneuse, (qui peut vous donner plus d’informations ici)

D’une profession d’apprenant à la création
Atelier, dimanche de 13h30 à 16h00

Les logopèdes, les enseignants, les formateurs, les psychologues, les animateurs, toutes ces professions d’apprenant sont en recherche perpétuelle de nouvelles manières d’apprendre. Confrontés à notre évolution constante, ils ressentent la nécessité d’innover leurs techniques.
Est-ce dans cette optique que le jeu comme outil d’apprentissage prend tout son sens ? Est-ce parce qu’ils sont face à cette réalité que certains d’entre eux se lancent dans la création et l’élaboration d’un jeu ? Est-ce une manière de pallier les difficultés pédagogiques rencontrées ? Sinon qu’elles en seraient les raisons ? Venez en discuter !

Le jeu comme apprentissage de l’autre
Atelier, dimanche de 15h00 à 16h00

Jouer permet de passer un moment agréable, sert les apprentissages, le développement de valeurs et la construction de soi. Il participe aussi à la construction d’un vivre ensemble. Comme le dit Francine Ferland, auteure d’ouvrages mettant en relation le jeu et le développement de l’enfant : « Savoir se comporter avec les autres, ce n’est pas inné. Attendre son tour, accepter de partager, coopérer, respecter les autres, comprendre leur point de vue, apprendre à négocier, voilà autant d’habilités que l’enfant doit développer pour fonctionner de façon harmonieuse en société ».
Tentons de mettre en lumière les bienfaits du jeu pour trouver sa place parmi les autres et avec les autres.

 

Et puis, si vous vous baladez du côté du forum, vous pourrez découvrir des petites capsules audiovisuelles réalisées par des étudiants de IHECS autour de notre thématique.

 

Laetitia

Pin It on Pinterest